Depuis des siècles, le Serment d’Hippocrate a été considéré comme le fondement de l’éthique médicale.
Fondé sur les enseignements de la Grèce antique, le Serment d’Hippocrate est un engagement pris par les médecins à fournir des soins de qualité et à protéger les droits des patients.
Dans cet article, vous trouverez davantage d’informations sur le fameux serment : le texte d’origine, ses implications et son importance.

Histoire du Serment d’Hippocrate

Le Serment d’Hippocrate est un élément clé de l’éthique médicale depuis la Grèce antique.
Il a été initialement formulé par le médecin grec Hippocrate, qui a établi les principes fondamentaux de la médecine.
Aujourd’hui, des versions modernes du serment sont toujours utilisées pour guider le comportement des médecins et des professionnels de la santé.

Le Serment d’Hippocrate est principalement composé de principes qui encouragent les médecins à faire passer le bien-être des patients avant tout autre considération.
Ces principes sont liés à des valeurs comme le respect et la compassion et encouragent les médecins à faire preuve de diligence et de compétence avec leurs patients.
De plus, le serment déclare que les médecins ne doivent pas nuire à leurs patients et qu’ils doivent respecter leur vie privée et leurs choix éthiques.

Le Serment d’Hippocrate a des implications profondes pour la pratique médicale. Il est utilisé pour définir les normes éthiques à suivre et peut être invoqué comme preuve en cas de litige médical.
De plus, le serment est souvent cité comme un exemple de responsabilité professionnelle et de respect des patients et de leur droit à la confidentialité.

Le Serment d’Hippocrate a été largement adopté comme un rempart contre le manque d’éthique dans le domaine médical.
Il est encore utilisé aujourd’hui et est reconnu comme l’une des plus grandes contributions de la Grèce antique à la médecine moderne.

Le serment d’Hippocrate : texte d’origine

Traduction par Émile Littré du serment d’origine :

« Je jure par Apollon, médecin, par Asclépios, par Hygie et Panacée, par tous les dieux et toutes les déesses, les prenant à témoin que je remplirai, suivant mes forces et ma capacité, le serment et l’engagement suivants :

Je mettrai mon maître de médecine au même rang que les auteurs de mes jours, je partagerai avec lui mon savoir et, le cas échéant, je pourvoirai à ses besoins ; je tiendrai ses enfants pour des frères, et, s’ils désirent apprendre la médecine, je la leur enseignerai sans salaire ni engagement. Je ferai part de mes préceptes, des leçons orales et du reste de l’enseignement à mes fils, à ceux de mon maître et aux disciples liés par engagement et un serment suivant la loi médicale, mais à nul autre.

Je dirigerai le régime des malades à leur avantage, suivant mes forces et mon jugement, et je m’abstiendrai de tout mal et de toute injustice. Je ne remettrai à personne du poison, si on m’en demande, ni ne prendrai l’initiative d’une pareille suggestion ; semblablement, je ne remettrai à aucune femme un pessaire2 abortif. Je passerai ma vie et j’exercerai mon art dans l’innocence et la pureté.

Je ne pratiquerai pas l’opération de la taille3, je la laisserai aux gens qui s’en occupent.

Dans quelque maison que j’entre, j’y entrerai pour l’utilité des malades, me préservant de tout méfait volontaire et corrupteur, et surtout de la séduction des femmes et des garçons, libres ou esclaves.

Quoi que je voie ou entende dans la société pendant, ou même hors de l’exercice de ma profession, je tairai ce qui n’a jamais besoin d’être divulgué, regardant la discrétion comme un devoir en pareil cas.

Si je remplis ce serment sans l’enfreindre, qu’il me soit donné de jouir heureusement de la vie et de ma profession, honoré à jamais des hommes ; si je le viole et que je me parjure, puissé-je avoir un sort contraire ! »

La Philosophie de la Médecine d’Hippocrate

Le Serment d’Hippocrate est un précepte médical fondamental qui a été adopté par les médecins modernes.
Écrit plus de 2000 ans auparavant par le célèbre médecin grec Hippocrate, le serment est un engagement à pratiquer la médecine de manière responsable et éthique.
Hippocrate a également développé des principes médicaux qui étaient le fondement du serment, décrivant un devoir de s’occuper des patients et de protéger leur santé et leur dignité.
Ces principes sont toujours appliqués aujourd’hui et constituent les bases de la médecine moderne.

Ainsi, l’influence du Serment d’Hippocrate est encore bien palpable aujourd’hui.
Les médecins modernes le récitent lors de leur cérémonie d’investiture et le considèrent comme le fondement de leur pratique.
Les principes décrits dans le serment sont enseignés dans les écoles médicales et sont considérés comme un code de conduite à suivre par les médecins.
Les médecins s’engagent notamment à fournir des soins équitables à tous leurs patients et à traiter tous les êtres humains de manière égale.

Le Serment d’Hippocrate a également une importance considérable pour les patients.
En s’engageant à fournir des soins équitables et à respecter la dignité des patients, le serment assure aux patients une certaine protection et un certain niveau de confiance envers leurs médecins.
Les patients peuvent se sentir à l’aise pour demander des conseils médicaux et recevoir des soins sans craindre les conséquences.

L’importance du Serment d’Hippocrate

La réception du Serment d’Hippocrate est très variée.
Certains médecins le prennent à la lettre et le considèrent comme une sorte de contrat éthique entre eux et leurs patients.
D’autres considèrent le Serment comme une source d’inspiration pour établir des normes appropriées et un code de conduite professionnelle.

L’importance du Serment d’Hippocrate ne peut pas être sous-estimée.
En effet, il sert de guide pour les médecins et les institutions médicales et constitue une promesse solennelle de pratiquer la médecine selon des principes éthiques.
De plus, le Serment est une source de responsabilité et fournit une base pour les lois et réglementations qui régissent la pratique médicale.
Enfin, le Serment d’Hippocrate est un rappel constant que les médecins ont le devoir de fournir des soins médicaux équitables et accessibles à tous.

Ce pacte continue à inspirer les médecins du monde entier.
Les principes énoncés par le serment sont basés sur des valeurs fondamentales telles que l’empathie, le respect de la vie et l’engagement à fournir la meilleure soins aux patients.
Il a été un modèle pour l’éthique médicale pendant des millénaires et continuera à être une source d’inspiration pour les médecins à l’avenir.