Le théâtre d’Épidaure se dresse au milieu d’un paysage époustouflant.
Et il l’est lui-même…
Si bien qu’il a servi de modèle à plusieurs théâtres grecs.
Voilà pourquoi Épidaure est un autre site à découvrir en Grèce…

Le théâtre d’Épidaure

Le site d’Épidaure est renommé pour son théâtre.
Il a été édifié au IVe et IIIe siècle avant J.-C. pour accueillir les jeux asclépiens (en l’honneur du dieu médecin Asclépios).

Pourquoi connaît-on ce théâtre ?
On le connaît comme « le mieux conservé et le plus accompli de tous les théâtres grecs antiques ».
Concrètement, il fait référence au nombre d’or et son acoustique est parfaite.
Quand on y est, on comprend vite l’enthousiasme autour de ce théâtre !

Le fameux théâtre

Une référence au nombre d’or ?
Le théâtre comprend :
– 34 rangées de sièges et 13 escaliers pour la partie inférieure (construite vers 300 avant J-C),
– 21 rangées pour la partie supérieure ( construite vers 170 avant J-C),
– Ainsi, on compte 55 rangées au total.
De ce fait, l’architecture du théâtre reprend les chiffres : 13, 21, 34, 55.
Or, ces nombres font référence à la suite de Fibonacci.

Une acoustique incroyable
Par ailleurs, le site est réputé pour son acoustique.
On dit que le moindre son émis de la scène se propage partout jusqu’au plus haut des gradins.

Le théâtre est-il grand ?
A vous de voir… Le site peut accueillir 12 000 spectateurs.

Visite du théâtre d’Épidaure

Visitez le théâtre c’est profiter d’un site grandiose… impressionnant…
Vous noterez encore et toujours la vue imprenable.

Vous remarquerez sûrement les sièges d’honneur en pierre (photo ci-dessous) .
On les repère facilement : pourvus de dossiers, ils occupent le premier rang.

En savoir plus

Retrouvez plus d’informations sur :
– Epidaure : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sanctuaire_d%27Asclépios_et_théâtre_d%27Épidaure#Théâtre_d’Épidaure
– La suite de Fibonacci : https://fr.wikipedia.org/wiki/Suite_de_Fibonacci
– L’explication détaillée concernant les nombres sur l’article suivant : http://www.mathouriste.eu/Th_Epidaure/epidaure_fc.html.